immobilier cannes
Publié le - 76 vues -

Les différences entre un FIP et un FCPI

Les FIP fonds d’investissement de proximité et les FCPI fonds commun de placement pour l’innovation sont tous deux des véhicules de placement financier dont l’objectif principal est de permettre la réduction significative de ses impôts.

De même, la durée du placement est verrouillée sur 5 ans, d’où l’impossibilité de procéder à une éventuelle cession des parts avant l’échéance règlementaire.

Les FCPI et les FIP interviennent dans l’exploitation des sociétés dites innovantes : ce sont des PME nouvellement créées, en plein essor et non cotées.

Ces produits sont composées d’actifs tels que les actions et les obligations, lesquels sont choisis à 40% par le fonds proprement dit, et à 60% par lesdites sociétés innovantes. Ces dernières doivent par ailleurs œuvrer dans un secteur industriel, artisanal, commercial, libéral ou agricole.

Plusieurs critères sont pris en compte dans la définition de la société innovante : celle-ci doit avoir son siège social soit en Union Européenne, soit en Islande ou en Norvège ; son chiffre d’affaire annuel ne doit pas excéder 50 millions d’euros. De même, l’effectif de son personnel doit être inférieur à 250 employés.

Par ailleurs, l’investissement en FIP ou en FCPI a pour avantage de diversifier son patrimoine d’actifs. En raison de la volatilité de ces placements ainsi que des risques et des contraintes liées à la durée de l’investissement, il est recommandé de limiter le pourcentage de détention de parts de ces actifs dans son portefeuille.

Si ces produits ont pour avantage de réduire son impôt sur le revenu et son impôt de solidarité sur la fortune, les inconvénients résident néanmoins dans la pérennité du placement. L’investissement implique en effet des petites et moyennes entreprises en développement qui courent à tout moment le risque de faire faillite dans le cas d’une mauvaise gestion.

Avec l'autorisation du portail defiscalisezmoi.com

Un désir d'expression, réagissez !