immobilier cannes
Publié le - 512 vues -

La réforme des taxes locales : quels impacts sur les SCPI ?

Les sociétés civiles de placement immobilier sont-elles à l’abri de la réforme des taxes locales ? C’est la question que posent de nombreux investisseurs et épargnants. En effet, cette réforme attendue cette année aurait comme effet une hausse des impôts locaux qui affecteront particulièrement les petits commerçants. Mais, les observateurs soutiennent que grâce à leur diversité sur le plan géographique, les SCPI des petits commerces pourraient être tirées d’affaire.

Une hausse de la valeur locative

La réforme des taxes locales est prévue au début de 2017. Celles-ci englobent la taxe foncière, la taxe pour la gestion des ordures et la contribution économique territoriale, entre autres. Une hausse de ces taxes correspond à une hausse de la valeur locative des locaux. Toutefois, l’impact de cette hausse de taxes sur le marché immobilier, par extension les SCPI n’a pas encore été quantifié.

En effet, certaines de ces taxes à l’instar de la taxe foncière pourront être répercutées sur les commerçants et n’affecteront pas directement les bailleurs. Toutefois, une chose est sure, les petits commerçants dont les locaux se trouvant dans les centres-villes se lanceront dans des renégociations.

Les SCPI épargnées

En ce qu’il s’agit des SCPI spécialisées dans les petits commerces, il est difficile de quantifier l’impact de la réforme des taxes locales. D’abord, on note que la hausse de taxes ne sera pas la même dans toutes les collectivités locales. Étant diversifiées, les SCPI auront moins de mal à digérer les hausses. Les rendements seront toujours positifs pour les SCPI telle que la SCPI Actipierre de Ciloger. Elles devront poursuivre sereinement leur développement. Les milliers de Français qui se sont lancés dans les SCPI ont ainsi très peu de souci à se faire selon les observateurs. Les sociétés civiles de placement immobilier demeurent toujours la meilleure stratégie d’investissement. Elles garantissent des rendements réguliers sans les inconvénients liés à la gestion des biens.

Un désir d'expression, réagissez !